Visite au musée du peigne Mümliswil, dimanche 17 mai 2009

Nous étions presque une quarantaine de membres à nous rassembler dans le foyer du musée du Peigne et des Cheveux de Mümliswil, et avons formé deux groupes pour faire une visite guidée de l’exposition.

Le musée ouvert en 1991 montre les différentes étapes du développement de la fabrique de peignes de Mümliswil jouissant d’une histoire de plus de 200 ans.

Nous avons pu tenir dans nos mains les matières qui, à travers les temps, ont été utilisées pour fabriquer d’abord des peignes et ensuite d’autres objets décoratifs pour les cheveux. Certains de ces matériaux étaient si rares et si chers qu’un peigne à l’époque était un véritable article de luxe! Les outils, y inclus le premier sèche-cheveux de coiffeur qui date de 1930 et qui semble prendre la tête de la cliente dans ses griffes, nous ont fascinés!

Nous voyons dans les vitrines de nombreux objets typiques fabriqués à travers les siècles. Notre guide nous explique l’histoire très mouvementée de ce métier, et les hauts et les bas vécus pendant plus de 200 ans. Par- mi les incidents graves se trouve un incendie terrible qui, en 1915, a détruit le bâtiment principal de l’usine et causé la mort de 32 employés. Nous avons de plus reçu des explications sur les techniques utilisées et sur les filiales qui vendaient les produits dans le monde entier. On a de la peine à croire que cette fabrique si modeste a fourni des peignes et d’autres objets décoratifs à la noblesse européenne. Même la reine Victoria d’Angleterre était une cliente régulière.

Bien sûr, l’histoire de la fabrique dépendait beaucoup de la mode de l’époque et quand, après la première guerre mondiale, les femmes commencent à se faire couper les cheveux et que la coiffure à la garçonne devient à la mode (voir Coco Chanel), la vie devient difficile pour la fabrique!

Vers la fin de la visite, nous avons vu des premiers bancs de travail de la fabrique et les premiers outils simples mais ingénieux.

Ensuite, une deuxième guide nous a montré un film expliquant en détail la vie d’ouvriers de la fabrique autrefois.

A la sortie du musée nous avons entrepris une belle promenade de moins d’une heure qui amenait à la chapelle du Sunnenberg. Une surprise nous y attendait : Sylvette Bruppacher, qui fêtera un anniversaire spécial dans quelques jours, nous a généreusement offert un apéritif copieux. Merci mille fois, Sylvette.

Après être descendus de nouveau au village de  Mümliswil, nous nous retrouvons sur la belle terrasse de l’Ochsen où nous régalons de plats délicieux. Après quelques heures de convivialité joyeuse et sous une pluie torrentielle, chacun a pris le chemin du retour. Un grand merci à Ami et Frédérique d’avoir organisé cette formidable sortie.

Heather Déverin