Assemblée d’automne du 22 septembre 2016

La présidente salue très cordialement les membres présents à cette assemblée et remercie de leur présence les personnes qui débutent dans notre société. Elle salue aussi M. Staub, chef du service de l’aménagement du territoire de canton de Soleure qui s’exprimera en deuxième partie sur son domaine et sur les projets de développement dans la région.

Après l’acceptation du procès-verbal de l’assemblée de printemps du 21 avril, l’assemblée accueille 3 nouveaux membres : Mmes Sylvie Kopf et Yvonne Flückiger ainsi que M. André Schluchter. Le Cercle compte actuellement 137 membres.

Plusieurs messages de remerciements nous sont parvenus de membres ayant reçus une lettre ou ayant été visités à l’occasion d’un anniversaire important.

Après un court résumé des activités passées, Ami Blanchut informe l’assemblée des réjouissances à venir. La soirée annuelle au Park Forum Wylihof dont le menu est des plus alléchants aura lieu le samedi 5 novembre et sera animée par Frédéric Marcuard. La dernière activité de l’année sera la soirée fondue qui aura lieu le 25 novembre à la cabane Pass des éclaireurs. Ami annonce déjà que l’assemblée générale aura lieu le 28 janvier 2017.

Au chapitre des finances, Philippe indique que 16 cotisations ne sont pas encore rentrées et que le résultat annuel devrait être conforme au budget.

Au point médias, Françoise informe que le prochain Écho Romand paraitra en octobre et invite les membres à consulter notre site internet qui contient parfois des propositions de spectacles ou d’activités qui peuvent intéresser nos membres.

Dans les divers, notre présidente an- nonce qu’après les après-midis promenades des 2èmes jeudis, nous aurons les après-midis chansons les 4èmes jeudis. Le but n’est pas de créer un chœur, mais juste de se retrouver pour chanter des chansons populaires et se faire plaisir. À noter qu’après la première répétition, il a été décidé de répéter le mercredi à Oberdorf chez Sylvette Bruppacher.

Françoise Barras clôt cette assemblée et donne la parole à M. Bernard Staub pour son intéressant exposé.

Eric de Bernardini