Exposé de Eric De Bernardini, le jeusdi 20 septembre 2017:

"L'arbre des Romands de Soleure"

 

 

L’arbre des Romands du canton de Soleure

Il y a 30 ans, les Romands du canton de Soleure ont planté un arbre dans l’allée du château de Waldegg. Mais pourquoi ? C’est à cette question que notre membre d’honneur Eric De Bernardini a répondu après l’assemblée d’automne du 21 septembre.

Tout a commencé en 1970. Le Conseil d’État du canton de Soleure, qui avait reçu en legs le château de Waldegg de la famille von Sury, décida d’en faire un centre de rencontres. Il nomma Pierre-André Bloch comme délégué et responsable du centre. Dès ce moment, de nombreuses rencontres entre les différentes cultures et langues de notre pays y seront organisées et en 1985, une fête romande fut mise sur pied. Le thème « Les Romands de chez nous » rencontra un grand succès. Des délégations des sociétés romandes de Soleure, Granges, Olten, Balsthal et Dornach ainsi que des personnalités des cantons romands se retrouvèrent le 27 avril dans la salle du Grand Conseil pour une table ronde animée par Pierre-André Bloch et René Gaillard, président du Cercle Romand de Soleure. Les points discutés, tels que la raison de la venue des romands dans le canton de Soleure, les difficultés d’intégration, les avantages et désavantages d’une éducation des enfants en milieu bilingue ainsi que les réflexions qui surviennent au moment de la retraite, ont donné lieu à des discussions nourries entre les participants.

Après ce débat suivit une promenade dans le marché puis un apéritif durant lequel Eric De Bernardini, conseiller de ville, apporta le message des autorités avant que les participants ne rejoignent en bus le château de Waldegg où notre premier arbre, un cerisier fut planté. Félix Stulz, président d’honneur de notre société, souhaita qu’il prospère et marque pour l’avenir notre passage au centre de rencontres.

Mais, enfer et damnation, l’endroit choisi pour planter notre cerisier n’était pas compatible avec les idées des architectes et paysagistes qui entreprirent peu de temps après la réfection, selon les plans initiaux, des jardins du château et … notre cerisier disparut !

Nullement marquée par ce coup du sort, notre société participa à la Fête des Ambassadeurs la même année, une fête qui réaffirma nos liens avec Soleure et qui est encore dans de nombreuses mémoires. C’est donc tout naturellement et en remerciement pour l’accueil du Canton que les sociétés romandes de Granges, Olten et Soleure offrirent en 1987 un érable, arbre plus symbolique et qui s’adapte mieux au noble cadre du château.

Ce nouvel arbre, baptisé chêne par les journalistes, fut planté au début de l’allée est du château et comme le veut la tradition, une petite fête marqua cet événement encore signalé aujourd’hui par une plaque gravée placée sur un socle de granit au pied de l’érable.

30 ans après, notre arbre croit vigoureusement et marque toujours notre attachement au canton de
Soleure.

Philippe Choffat