Les papillons, ces joyaux ailés qui disparaissent

Conférence de Monsieur Jean-Claude Gerber

 

Vulgariser sans être ni trop simple ni trop compliqué, sans épuiser ses auditeurs après quelques minutes, est un art que domine notre conférencier, Monsieur Jean -Claude Gerber, avec un raffinement particulier. Cet entomologiste super-spécialisé dans le domaine des lépidoptères (insectes dont les ailes sont couvertes d’écailles) nous a promené pendant plus d’une heure dans un monde de couleurs chatoyantes, de formes d’une finesse extrême, de transformations pres-que incroyables, d’un biotope jurassien à l’autre, comme s’il avait lui-même atteint ce stade extrême de légèreté qui permet à ces êtres qui le fascinent depuis des décennies de franchir des distances incroyables au gré des courants de basse altitude ou d’échapper à nos yeux ou à l’objectif du photographe avant même que l’observateur ait pu se gaver des tons et des formes. Après avoir illustré par quelques exemples les cycles morphologiques de ces animaux, d’ insecte, à œuf, à larve, à chenille, à chrysalide puis à nouveau insecte, il nous fit un peu peur en nous montrant la disparition de nombre d’espèces et de nombre d’individus suite aux interventions humaines sur le milieu. Il modéra toutefois son propos en nous montrant aussi l’étonnante capacité d’adaptation d’autres espèces qui reconquièrent des territoires à la faveur du réchauffement climatique. Pour ceux qui ont le privilège d’avoir un jardin autour de leur maison, il nous suggéra que faire pour transformer ne serait-ce qu’une petite partie de celui-ci en une réserve naturelle pour ces joyaux ailés.

Jean-Pierre Barras